L'atoll de SUVAROFF

ou SUVAROV ou SUWARROW...
L'île magique de Tom NEALE

Je vous propose la 4ème de couverture du livre de Tom Neale, "Robinson des mers du sud", Arthaud 1983 (1ère édition en 1966 : "An island to oneself") :

"Marin sur les lignes de commerce qui sillonnent le Pacifique et l'Océan Indien, puis employé en Nouvelle Zélande, en Polynésie et aux Hébrides, Tom Neale a plus de cinquante ans quand il décide de réaliser son vieux rêve : s'établir sur une île déserte.

Souvarof se trouve à l'écart de la plupart des routes maritimes et à plusieurs journées de mer de la plus proche île habitée. Il s'y fait déposer par un bateau ami et commence une vie solitaire qui, entrecoupée de 2 absences, va durer près de 20 ans.

Les visites qu'il reçoit pendant ces années se comptent sur les doigts des 2 mains. Mais tous ceux qui le rencontrent découvrent un homme simple, accueillant, qui réussit sa vie à ceci près qu'à trop vouloir faire de son île un paradis il finit par s'épuiser. A 2 reprises, des navigateurs de passage, ignorant la présence d'un être humain dans les parages, le trouvent dans un état tel qu'il est urgent de le rapatrier vers Rarotonga. Et à 2 reprises, il devra se battre et patienter pour retrouver son île, dont l'administration veut lui interdire l'accès.

Bernard Moitessier lui rend visite de temps à autre et préserve autant que possible l'île pendant les absences de son Robinson. Depuis sa mort, en 1977, l'endroit est devenu une sorte de sanctuaire : il est demandé à tout homme qui s'arrête de contribuer par son travail à entretenir le jardin de celui qui avait voulu vivre son paradis sur terre..."

Voici ce que m'en disaient Bruno et Catherine, les tourdumondistes à bord de leur voilier Nosy Bé, en 2008 :

"Nous avons fait une escale à Suvarov, où nous avons bien sympathisé avec le couple de gardiens, Veronica et John, et leurs quatre enfants, seuls habitants, 6 mois / an. C’est amusant parce que nous n’attendions pas grand chose de cette escale - en dehors de l’aspect pèlerinage, comme tu dis - et en fait, grâce à cette famille qui garde l’île et qui est adorable, ce fut un enchantement.

On n’a pas le droit de changer de mouillage avec le bateau car c’est une réserve, mais ils nous emmenaient en excursion avec leur speed-boat aux îles aux oiseaux, etc. Et comme il n’y a pas du tout de ciguätera on s’est fait des ventrées de poissons avec eux. Sans compter maman baleine et son petit qui s’ébattaient dans la passe. Ce fut donc dur de partir."

Photos de Bruno et Catherine du voilier Nosy Bé

Et voici ce qu'en dit Antoine dans son livre "Cocotiers", Arthaud 1981 :

"Tom Neale, vivant, était déjà une légende. Un jour, Bernard (Moitessier), revenu seul de Tahiti, a trouvé le faré de Tom vide. Une note sur la porte, à nouveau, invitait les marins des rares bateaux en escale à respecter la maison, les poules et les coqs ("prenez les œufs, mangez les poulets, mais laissez toujours vivants des poules et des coqs, pour qu'ils se perpétuent").

Tom, lui, n'était plus là, il avait quitté son île, quelques semaines plus tôt, à bord d'un voilier en escale. Il avait été ramené à Rarotonga ; là, alors qu'il était en traitement, le premier ministre des îles Cook avait annoncé qu'il ne laisserait pas Tom Neale, figure de légende que tout le monde à Rarotonga aimait profondément, retourner mourir une mort désolante dans l'île déserte. Un peu plus tard, sans revoir son domaine, Tom Neale mourait à l'hôpital de Rarotonga."

"Derrière l'horizon", le DVD qui retrace 20 ans de navigation autour du monde de Bruno et Catherine à bord de Nosy Bé

Depuis 20 ans, Bruno et Catherine naviguent autour du monde, à bord de leur Romanée Nosy Bé. J'ai croisé leur route à Tahiti en 2007-2008.

Si vous voulez visionner ce DVD évènement qui retrace leurs aventures, commandez-le d'un mail à contact@jourjproductions.com

28 € (25 € + 3 € de port en France métropolitaine).

Arlette Girault-Fruet a obtenu

le Grand Prix de la Mer 2015 pour

"La Non Trubada, la question des îles errantes dans les navigations d'autrefois"

octobre 2014 - CLASSIQUES GARNIER.

Toutes nos félicitations, Arlette.

Allez voir la page "Les îles perdues", on y parle de ce livre superbe, un bel objet. Et aussi de Tintin !

 

Les bonus vidéos

INDEED en mer d'Iroise

Quelques images d'Indeed dans les îles de la mer d'Iroise, avec le dauphin Randy à l'île de Sein en invité surprise.

Transat retour Açores - Bretagne :

Ambiance de la transat retour Açores-Bretagne, dans le carré, sur le pont ou devant l'étrave, il y a toujours quelque chose à voir.

Indeed au Royaume de Redonda - Une île déserte, et pourtant elle a un roi depuis le 19ème siècle. Une drôle d'escale.

Petite Terre - Sargasses, iguanes et barracudas -  Une réserve naturelle très protégée au sud-est de la Guadeloupe.

 La vie du récif des îles de Gwadloop - Un vrai bonheur de plonger sur le récif - un bonheur ? Non, un enchantement !

un clic et c'est parti sur Youtube

Les dessous d'Indeed, tout ce que vous avez toujours voulu voir d'Indeed sans jamais le pouvoir, parce que vous avez peur de mettre la tête sous l'eau !

un clic et c'est parti sur Youtube

Serpents de mer et colibris - le bonheur de voyager sous les Tropiques, c'est de contempler des animaux qu'on ne connaissait que dans les livres ou au cinéma, dans l'eau, dans l'air, sur terre.

un clic et c'est parti sur Youtube

Quelques vues du Carnaval des écoles à Trinidad & Tobago.

un clic et c'est parti sur Youtube

 INDEED et les dauphins, un rêve marin en vidéo en un clic.

Allez aussi voir les journaux de bord du mois d'août 2014 : Molène, Le Port Rhu, les Glénan...

"Favet Neptunus eunti" : "Neptune est favorable à ceux qui voyagent" !

Rue du Treiz à Douarnenez

48°05' Nord / 4°20' Ouest